A tous les aidants ...

A tous les aidants.

A toutes ces indispensables personnes qui sont auprès d’un proche malade. A toutes les filles, fils, sœurs, frères, époux, épouses, qui prennent soin d’un parent âgé. A toutes celles et ceux qui donnent de leur temps et de leur énergie au service d’un ou d’une autre. A tous ceux-là, je voudrais juste leur rappeler combien il est important qu’ils prennent aussi soin d’eux.

Certains penseront peut-être que ce n’est pas si important. Que bon an, mal an, on fait face. Que l’important c’est justement l’autre ; celui ou celle qui a besoin. Que nous, …… on verra, plus tard, …..

A ceux qui pensent cela, J’aimerais vous demander. Connaissez-vous la métaphore de l’avion qui dépressurise ? Alors voilà. Je vous la raconte. C’est l’histoire de Raphaël qui prend l’avion pour la première fois pour rendre visite à sa tante américaine. Tout à son excitation, il prend place, et écoute avec la plus grande attention les consignes de l’hôtesse avant le décollage.

L’avion décolle, prend les airs, gagne la très haute altitude pour se diriger vers sa destination.

Fruit du hasard (ce peut-il que cela le soit ? Nous prendrons le temps d’en débattre lors d’un prochain épisode 😉), fruit du hasard donc, un incident de dépressurisation se produit. Cela veut dire que l’avion a une fuite dans sa carlingue et dépressurise ; perd de la pression, et donc par voie de conséquence, perd l’oxygène à bord. Et comme vous devez tous le savoir, sans oxygène, arrive un moment ou on n’est pas très très bien. Donc, dans ce genre de circonstances, la procédure veut que l’avion descende le plus rapidement possible pour diminuer la différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur, pour ainsi limiter la perte d’oxygène, et retrouver l’atmosphère respirable. Et dans ce laps de temps-là, les masques à oxygène rangés au-dessus de chaque siège sont libérés, et chaque passager doit alors le poser sur son visage afin de pouvoir continuer à respirer. Sans ce masque, et selon la fuite à l’origine de la dépressurisation, le manque d’oxygène pourrait être très rapidement dramatique voire même fatal.

Raphaël, malgré l’effroi, le stress, et la panique qui a gagné les passagers, tente d’attraper son masque qui vient de tomber devant lui. Mais il aperçoit, quelques rangées devant lui, en début de cabine, une dame, âgée, qui ne parvient pas à attraper son masque. La panique la gagne et ses gestes deviennent confus. Raphaël se rend compte qu’il est le seul à avoir aperçut la détresse de cette dame. L’hôtesse est plus bas dans la cabine et aide d’autres passagers et cette dame est seule sur sa rangée de sièges. Pour Raphaël c’est évident, cette dame ne parviendra jamais à prendre son masque seule. Alors il se décide. Il va l’aider. Fort heureusement, il a gardé tous ses esprits. Il détache sa ceinture ; se lève ; attrape son masque ; prend le temps de prendre une grande et profonde inspiration et bondit en direction de la dame affolée. Arrivé à sa hauteur, il attrape le masque qui pend devant elle, prend alors une nouvelle inspiration d’oxygène et porte ensuite le masque sur le visage de la dame. Puis il retourne au plus vite à son siège pour reprendre son propre masque, se rassoir et remettre sa ceinture de sécurité. L’histoire racontera par la suite que tout s’est bien fini. L’avion a pu regagner l’aéroport le plus proche et tout le monde en est sorti sain et sauf.

La morale de l’histoire est qu’avant d’aller aider quelqu’un il faut prendre soin de soi. Si Raphaël n’avait pas pris le temps de respirer dans son masque, puis dans celui de la personne qu’il allait aider, alors il se serait mis en danger et n’aurait peut-être pas eu assez d’oxygène pour survivre.


Alors vous qui êtes aidants ; prenez-vous soin de vous ? Que faites-vous pour vous accorder votre oxygène ? Que faites-vous pour vous ? Que faites vous pour évacuer le stress, les émotions et les tensions accumulées ? Que faites vous pour régénérer votre énergie ? Que faites-vous pour également satisfaire vos propres besoins ?

Il est primordial que vous pensiez aussi à vous.


SenséArt est un centre spécialisé dans l’accompagnement aux personnes. Vous pouvez nous solliciter. N’hésitez jamais. Pensez aussi à vous.



Crédit photo : Photo by Ross Parmly on Unsplash


26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout